La technique de conception est un facteur qui influence énormément la qualité d’une moquette. Parmi les méthodes utilisées dans la fabrication d’un beau tapis, on retrouve le nouage qui est un procédé traditionnel. Voici ce que vous devez savoir sur les tapis noués.

En quoi consiste le nouage d’un tapis ?

Les tapis noués sont des tapis qui comportent un grand nombre de nœuds réalisés sur des fils de chaîne. Le nouage commence toujours par le tissage de la lisière du tapis. Pour cela, l’artisan passe plusieurs fils de trame entre les fils de chaîne bien tendus horizontalement ou verticalement, afin de maintenir les nœuds en place.

À l’aide de quelques outils comme le peigne, le ciseau et le couteau à crochet, l’artisan réalise des nœuds en nouant un brin de laine ou de soie autour d’une paire de fils de chaîne. Ensuite, il tire les poils vers le bas pour que les nœuds soient bien serrés, puis détermine le sens du tapis. Si vous observez une moquette nouée dans le sens du velours, vous la verrez un peu plus claire. Dans le sens opposé, vous aurez l’impression qu’elle est plus foncée.

Par ailleurs, il faut noter que le nouage est un métier à part entière. Un artisan expérimenté peut réaliser 8 000 nœuds durant une journée de travail. En travaillant à ce rythme, il lui faudra environ cinq mois pour réaliser un tapis de 200 X 300 cm ayant une densité de 250 000 nœuds par mètre carré.

Tapis gris pour enfant

Tapis gris pour enfant

Qu’en est-il du nombre de nœuds sur les tapis noués ?

Sachez que le nombre de nœuds par mètre carré ou la densité du nouage est aussi un facteur important lorsqu’il s’agit de la résistance des tapis noués. Afin de connaître la densité du nouage, vous devez d’abord multiplier le nombre de nœuds dans le sens de la trame par celui dans le sens de la chaîne. Puis, multipliez le résultat par 100. Vous obtenez ainsi le nombre de nœuds par mètre carré. On parle d’un nouage grossier, si la moquette possède une densité de 40 000 à 80 000 nœuds. Si le tapis comporte plus de 500 000 nœuds, il s’agit d’un nouage fin.

Les différents types de nœuds

Il existe quatre types de nœuds, à savoir :

Le nœud symétrique

Également appelé nœud turc, le nœud symétrique rend la moquette plus solide. Il est souvent employé pour les tapis très épais. Le fil de velours se trouve enroulé autour d’une paire de fils de chaîne et le fil de trame est placé entre chaque rangée.

Le nœud asymétrique

Connu également sous le nom de « nœud persan », le nœud asymétrique permet de réaliser une moquette aux détails raffinés avec une densité plus élevée. Vous le trouverez sur les tapis persans. En matière de nœud asymétrique, le fil de velours est enroulé autour d’un seul fil de chaîne. Le fil de trame est ensuite inséré entre chaque rangée.

Le nœud jufti

En matière de nouage jufti, les nœuds sont formés autour de quatre fils de chaîne. Cela facilite le travail tout en le rendant plus rapide. Toutefois, il convient de noter que les tapis réalisés en nœud jufti sont moins résistants et présentent un aspect plucheux.

Le nœud tibétain

L’artisan utilise souvent une tige provisoire, afin de créer ce type de nœud. Il passe un long fil de trame entre deux fils de chaîne, puis l’enroule autour de la tige. Après avoir exécuté une rangée, il coupe les boucles autour de la tige pour réaliser un nœud tibétain.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *